Définition : Qu’est-ce que le Design Sprint ?

Le Design sprint est une méthode d’innovation visant à accélérer la résolution de problèmes et la créativité dans l’entreprise. L’objectif est de répondre rapidement  aux besoins des utilisateurs et des clients à moindre coût. Le Design Sprint permet à une petite équipe de passer d’une problématique donnée à des tests utilisateur ainsi qu’à un prototype en seulement 5 jours.

Remontons aux origine de la méthode 

Le Design Sprint est créé en 2010 par Jake Knapp dans les murs de Google Ventures (plateforme d’investissements dédiée aux nouvelles technologies de Google). Inspiré du Design Thinking d’IDEO et de l’approche « Agile » utilisée dans la Silicon Valley,

le Design Sprint est un processus de prototype et de test de n’importe quel produit ou service réalisé sur une période de 5 jours. 

Une série de vidéos ont d’ailleurs été réalisées par Google Ventures afin de partager cette méthode : 

Les conditions idéales ? 

Avant de commencer à utiliser cette méthode, il est important de se poser un certain nombre de questions. En effet, le Design Sprint permet d’aboutir à des résultats impressionnants, cependant il n’y a rien de magique à cela, la méthode ne s’applique pas dans tous les cas.

Pour savoir si votre projet est susceptible de mettre en place un Design Sprint vous devez réunir les conditions suivantes : 

  • Le projet débute ou en est au stade de l’idée
  • Vous souhaitez tester le potentiel de votre idée sans devoir la développer
  • Votre CEO/Manager souhaite s’investir dans le processus de création
  • Vous devez présenter un résultat rapide à votre sponsor
  • Vous souhaitez explorer toutes les pistes avant d’aller de l’avant
  • Vous devez limiter les risques avant de vous lancer
  • Tout le monde souhaite collaborer de manière agile et horizontale

En revanche si vous vous trouvez dans ces conditions mieux vaut s’abstenir de réaliser un Design Sprint :

  • Votre projet doit être livré rapidement et vous avez peu de budget 
  • Tout a déjà été décidé auparavant
  • Votre management ne souhaite pas s’impliquer
  • Votre produit n’a rien de spécifique, d’innovant et ne représente aucun défi artistique ou technique
  • L‘ambiance au sein de votre équipe ressemble à celle des familles dans Games of Thrones

La team idéale

Le Design Sprint nécessite une équipe de 4 à 7 personnes maximum,  composée de membres venants de plusieurs disciplines :

  • Les experts métiers : ce sont eux qui nous apporteront la connaissance du métier, qui nous présenteront la problématique à laquelle ils sont confrontés.
  • Le décideurs devra savoir trancher et prendre certaines décisions au cours du sprint, il sera garant de la vision du projet.
  • Le « facilitateur » : il s’assure que tout avance comme prévu aussi bien en terme de qualité des livrables, que de timing et de communication entre toutes les parties prenantes.
  • Les ingénieurs : ils apportent la vision technique, ils ne sont pas là pour brider la créativité, mais plutôt pour stimuler la réflexion en apportant leur propre regard.
  • Enfin, les designers : ils sont au coeur de la démarche, ils vont être moteur de la création de l’expérience en sachant s’inspirer de tous les inputs de l’équipe, ils auront à charge de créer le prototype.

C’est parti pour 5 jours de Sprint !

L’exercice se déroule sur 5 jours, pas un de plus. Rythmé par plusieurs ateliers et se découpe de la façon suivante :

 

 

Jour 1 – Comprendre 

Cette première journée à pour objectif de transmettre la connaissance métier à toute l’équipe et de définir la problématique à solutionner. 

Elle se compose de plusieurs ateliers : 

  • Définition des objectifs à long terme et de l’objectif du sprint
  • Cartographie de la feuille de route (dresser la liste des acteurs, noter les questions auxquelles le sprint devra répondre, identifier les étapes clés du parcours utilisateur)
  • Présentation par les experts métiers suivie par une session de questions/réponses
  • Ajustement de la feuille de route avec les retours des experts

A la fin de cette journée, une stratégie sera définie et servira de fil rouge pour la suite du sprint. Votre périmètre doit être cohérent avec l’objectif du sprint et l’objectif long terme.

Jour 2 – Diverger 

Inspirations

Le matin du deuxième jour tout le monde arrive avec une liste d’idées et d’inspirations en provenance de la concurrence pour le même type de service ou de fonctionnalités que vous souhaitez concevoir.

Chacun pourra présenter en 3 minutes deux ou trois idées potentiellement utiles pour le projet. Il faudra alors les afficher au mur. 

« Sketcher»

Il est alors recommandé de travailler chacun pour soi. Le fameux « Work alone together » préconisé par Google permet de concentrer notre attention au cours d’un brainstorming solitaire. 

L’objectif de cette étape est de mettre sur le papier les différentes idées proposées la veille ( objectif du sprint, objectif à long terme, parcours…)

Place au Crazy 8 ! 

Objectif : dessiner 8 variantes d’une fonctionnalité en 8 minutes (1 version par minute) sur une feuille A4.

Gardez 30 minutes après l’exercice pour synthétiser vos idées les plus prometteuses et disposez les sur une feuille A4 afin de visualiser une série d’interactions. Vos esquisses demeurent anonymes jusqu’au lendemain.

Jour 3 – Converger

«La galerie d’art »

 Les planches de dessins réalisées la veille recouvrent les murs. Chacun se déplace dans l’espace et vient poser des gommettes (nombre limité) sur les éléments qu’il préfère. Il peut s’agir d’un détail ou de l’intégralité de la planche.  

Speed critique

Description de chaque planche et des idées ayant reçues le plus de gommettes. Les participants sont invités à donner leur avis et ce n’est qu’à la toute fin que le propriétaire de la planche se désigne afin d’apporter plus d’explication si nécessaire.

Vient alors le moment du Vote !

Les participants n’ont qu’une seule grosse gommette qu’il devront positionner sur leur coup de coeur. Le vote du décideur vient à la suite et l’emporte quelque soit le résultat. Il se peut que son avis soit différent de la majorité.

Storyboard

Mettez à plat les différentes séquences à prototyper le lendemain. Il n’est plus temps d’ajouter des idées à cette étape.

Jour 4 – Prototyper

Cette journée sera particulièrement intense pour les designers. L’objectif de cette phase sera de réaliser un prototype réaliste de la solution envisagée par l’ensemble de l’équipe…en seulement 8h. Il devra être testable le lendemain par les utilisateurs que vous aurez recrutés. Pour cette phase vous pouvez choisir de renforcer votre équipe de designers en intégrant des designers supplémentaires. Même s’il n’ont pas participé aux premiers jours ils peuvent être d’une aide précieuse. Les designers travaillent seuls sans l’intervention du client.

Répartissez les tâches :

  • Création des différents écrans : plusieurs designers
  • Rédaction des contenus : 1 personne
  • Choix des médias à insérer (illustration, pictogrammes, photos…) : 1 personne ou plus 
  • Assemblage des écrans et mise en cohérence : 1 personne
  • Préparation du test utilisateurs ( écriture du déroulé des entretiens) : 1 personne

Choisissez le(s) outil(s) avec le(s)quel(s) vous allez prototyper votre produit et le support sur lequel il sera testé. (ex : Sketch, Adobe xd, Invision Studio, Invision, Marvel, Principle…).

Il faudra garder à l’esprit que le prototype doit être réaliste pour recueillir de vraies réactions de la part des utilisateurs. Pour autant, ne vous attachez pas non plus trop à lui car il se peut qu’il soit jetable, n’y mettez donc pas votre coeur ! 

Jour 5 – Tester / Décider

Vous aurez recruté 5 testeurs pour cette dernière journée. En effet, 5 tests suffisent pour repérer 85% des problèmes (véridique ! ). Réservez leur un accueil chaleureux. Ils prennent sur leur temps personnel pour venir vous aider sur votre projet alors prenez soin d’eux. 

L’interviewer mènera les entretiens tandis que le reste de l’équipe observera dans une autre salle (vidéo en live) et notera sur des post-it les points positifs et négatifs.

Déroulement de l’entretien :

  • Accueil (café, viennoiseries…)
  • Question d’introduction (profil de la personne)
  • Présentation du prototype
  • Réalisation des tâches
  • Débrief

Prévoyez des petits cadeaux, goodies pour vos testeurs afin de les remercier de leur participation.

A la fin des tests, l’équipe regroupe les post-it et forme des groupe par thématiques entre les point positifs et négatifs.

La fin de la journée se termine par un debrief général et un plan d’action : faut-il continuer ou non ? Que développons-nous ? Avons nous besoins d’un autre design sprint ?

Conclusion

Le Design Sprint permet réellement de passer de l’idée aux tests utilisateurs en 5 jours. Une semaine intense d’exercices spécifiques de Design Thinking, un prototype et des tests pour valider (ou non) une orientation. L’enjeu en vaut la chandelle, car vous aurez des résultats très concrets en un temps record. Qu’il soit positif ou négatif, le dénouement de cet exercice vous permet de gagner beaucoup de temps. Si vous décidez de poursuivre sur l’orientation choisie alors c’est parfait vous avez déjà beaucoup d’éléments en votre possession pour définir le bon produit. Si vous décidez de renoncer à ce produit alors vous saurez rapidement quelle orientation il ne faut pas suivre, l’issue est positive malgré tout et vous fait réellement gagner du temps ! 

Vous aller passer toutes vos journées avec les mêmes personnes afin de bâtir quelque chose de concret. La constitution de l’équipe doit donc se faire de manière stratégique. Pour autant, n’oubliez pas de prendre du plaisir, le Design Sprint c’est aussi une aventure humaine.

Pour finir voici une liste de quelques astuces et bonnes pratiques afin de mener à bien un Design Sprint :

  • Préparez vous ! Prévoyez au moins 2 semaines de préparation avant de vous lancer dans cet exercice. Documentez vous, regardez les vidéos de Jake Knapp, imprégnez vous de la méthode car une fois lancé vous n’aurez plus beaucoup de temps.

 

  • Le time timer est votre ami ! Une fois de plus, 5 jours c’est très court alors tout le processus de votre Design Sprint et vos ateliers doivent être très rythmés. Le « facilitateur » pourra aussi être le maître du temps.

 

  • Le décideur décide ! Assurez vous que la personne qui sera désignée comme décideur soit présent tout au long du Design Sprint et qu’elle soit en situation de prendre des décisions engageantes.

 

  • Prenez soin de votre équipe ! Le Design Sprint est un peu comme un marathon. Il faut tenir un rythme assez intense d’ateliers pendant 5 jours. Faites en sorte que l’ambiance soit la plus agréable possible pour éviter les tensions. Un peu de musique pour rassembler tout le monde, des temps de détente et de quoi se restaurer. Vous pouvez par exemple commander les repas, prévoir des paniers de fruits et des fruits secs, du thé, du café…

 

  • N’ayez pas peur ! Le résultat du Design Sprint, qu’il soit de valider le projet, de l’abandonner ou d’itérer dessus, sera toujours très intéressant. Mieux vaut échouer vite afin d’identifier rapidement ce qui ne fonctionne pas.

 

Tous ces éléments ne représentent pas une liste exhaustive des éléments à prévoir ou à mettre en place. Je vous recommande de vous procurer le livre de Jake Knapp (Sprint : How to Solve Big Problems and Test New Ideas in Juste Five Days). Il y détaille sa méthode, mais ne restez pas bloqués à la théorie, le mieux c’est encore d’essayer !  

Enjoy !