3 bonnes raisons de faire un audit UX

Une évaluation rapide et détaillée

L’audit UX est un outil idéal en début de projet mais il peut aussi être utilisé à tout moment car il permet d’évaluer rapidement et de manière très détaillée l’utilisabilité d’une interface. On peut ainsi avoir un bilan de la performance des interfaces du point de vue expérience utilisateur.

L’UX Designer en charge de l’audit analysera toutes les interfaces ou un périmètre défini (parcours, supports, navigateurs…) selon des grilles d’évaluation très précises. Il identifie la majorité des problèmes de l’interface et les priorise en fonction du niveau de criticité.

Des retours concrets à mettre en place

Cette identification des problèmes de l’interface et leur priorisation s’accompagnent toujours de recommandations pour corriger la situation. Cet outil permet donc d’avoir une liste relativement exhaustive des optimisations à mettre en place pour améliorer l’interface.

Au lancement de l’audit, il faut d’ailleurs déterminer quel est le niveau des optimisations attendues : des « quick-wins » ou des améliorations entraînant des changements majeurs de l’interface. Il peut être intéressant d’avoir les deux, ce qui permet de mettre en place les « quick-wins » en attendant d’avoir la possibilité de faire des modifications plus importantes.

Un outil complémentaire aux tests utilisateurs

L’audit UX peut être très utile avant de lancer une phase de tests utilisateurs car il permet d’évaluer de manière complète l’interface et, ainsi, d’identifier les problèmes les plus évidents.

« 50% des problèmes relevés lors des tests utilisateurs sur un système avaient été prédits par l’évaluation heuristique »

D’après Comparative study of heuristic evaluation and usability testing methods

Si on prend le temps de supprimer ces problèmes avant de réaliser les tests, les retours recueillis sont beaucoup plus pertinents car les utilisateurs auront pu se concentrer sur d’autres aspects du parcours (compréhension des actions à accomplir pour réaliser une tâche, wording, …)

 

 

Et concrètement, comment se passe un audit ?

Les 10 principes heuristiques, c’est quoi ?

L’UX Designer qui réalise l’audit s’appuie toujours sur une grille d’évaluation, une des plus connues étant celle des 10 principes heuristiques de Jakob Nielsen. Afin d’avoir une évaluation objective, chaque problème identifié est rattaché à un des critères de cette grille :

1 – Visibilité du statut

L’utilisateur doit savoir ce qui se passe dans le système et être informé du résultat de ses actions.

Présence d’un loader pour indiquer que l’action est en cours

 

2 – Correspondance avec le monde réel

L’application utilise un langage compréhensible de l’utilisateur.

Choix d’un wording concret sur le bouton plutôt que « Continuer »

 

Présence de pictogrammes représentant de manière « réelle » les différentes catégories

 

3 – Contrôle de l’utilisateur et liberté

L’utilisateur a la liberté de naviguer et de réaliser des actions.

Dans ces deux exemples, l’utilisateur peut faire des actions mais on lui laisse la possibilité de les annuler

 

4 – Cohérence et normes

L’affichage des différents contenus doit être cohérent et, si possible, suivre les standards.

Cohérence d’un écran à l’autre entre les boutons, les niveaux de titres…

Utilisation d’un pictogramme couramment associé à la localisation

 

5 – Prévention des erreurs

Prévenir et vérifier les erreurs et en informer l’utilisateur en temps réel.

Dès que l’utilisateur passe au champ suivant, on lui indique son erreur sur le numéro de téléphone

 

Possibilité de saisir uniquement des chiffres dans le champ Montant

 

6 – Reconnaissance plutôt que rappel

L’application sollicite au minimum la mémoire de l’utilisateur en lui suggérant un ensemble d’options.

Donner un choix de centres d’intérêts plutôt que de demander à l’utilisateur de les lister

 

7 – Flexibilité et efficience d’utilisation

L’interface doit être flexible et s’adapter à l’utilisateur peu importe son niveau.

Menu présentant les différentes actions possibles et raccourcis pour les utilisateurs réguliers

 

8 – Design esthétique et minimaliste

La hiérarchisation est cruciale et les interfaces ne doivent contenir que des éléments répondant aux objectifs.

Google propose une interface simple, épurée et centrée sur l’action principale : la recherche

 

9 – Fonctions d’aide

Les erreurs sont expliquées dans un langage clair pour l’utilisateur.

Le message d’erreur indique précisément ce qui est erroné et ce qu’il faut faire

 

10 – Aide et documentation

Si un utilisateur ne parvient pas à faire une action, une aide adaptée doit être proposée.

Information utile au survol du bouton « Voir les tarifs »

 

Quel format pour le livrable ?

Une fois l’analyse faite pour tous les parcours identifiés, l’UX Designer peut détailler chaque problème avec les informations suivantes :

  • Le nom du problème et son emplacement dans le(s) parcours
  • Les supports sur le(s)quel(s) on peut rencontrer le problème : ordinateur, mobile, tablette.
  • La criticité du problème : risque fort d’abandon, risque moyen d’abandon, possibilité d’amélioration
  • Un descriptif factuel du problème ainsi que le principe heuristique auquel on le rattache. Si l’audit est accompagné de tests utilisateurs, on peut aussi préciser le nombre de personnes ayant rencontré le problème.
  • Un visuel
  • La ou les recommandations pour corriger la situation. Ces recommandations peuvent avoir plusieurs niveaux : un petit correctif rapide à mettre en place et une amélioration impliquant un changement plus complexe

Exemple de grille de restitution pour chaque problème rencontré

 

Ensuite l’UX Designer va synthétiser tous les retours faits précédemment en deux tableaux :

  • Le premier listant tous les retours un par un avec leur criticité et le support afin de pouvoir filtrer et prioriser les points à améliorer.
  • Le deuxième tableau est une synthèse sur l’ensemble des parcours analysés permettant d’avoir une vision globale par étape et par principe heuristique. Ce tableau met en valeur les étapes du parcours plus critiques par rapport aux autres.

Exemple de tableau de synthèse par étape du parcours

En bref…

L’audit UX permet d’avoir une analyse détaillée et objective de vos interfaces, accompagnée de recommandations facilement priorisables pour améliorer l’expérience utilisateur de vos parcours.